Pourquoi l’UX Design va s’éteindre en France, heureusement pour nous

L’histoire de l’arrivée du UX design en France décrit un mouvement rapide sur un terrain instable, peu de formation en place, peu d’existant.

Les inspirations se sont faites à partir d’outils Américains bien installés chez eux mais mal employés en France.

Pire, les clients, encore très mal initiés, pensent qu’avec une goutte de UX Design, ils vont réaliser un tour de magie.
C’est une approche encore trop outillée et en demi-mesure, demi-teinte.
Derrière les projets, on trouve des UX Designer essoufflés sur lesquels reposent toutes les responsabilités alors qu’on ne leur donne comme outil une charrette lorsqu’il aurait besoin d’une Ferrari.

Il faut changer les mentalités. Éduquer les clients. Rendre plus complète les formations dans lesquelles il n’y a toujours pas assez d’ergonomie cognitive.

Le métier se définit, s’éclaircit. L’imbrication du UX Designer dans le projet, avec les autres ressources, face à l’innovation, … cela va devenir plus fluide.

Pour devenir un ergonome designer, un designer d’expérience, … on vote, quel nom préférez-vous?
Une étiquette française pour métier adapté et efficace.

Présenté par

Leslie Matté

Photo Leslie Matté

Leslie est ergonome IHM depuis 14 ans. Diplômée d’un doctorat d’ergonomie cognitive, elle maîtrise le raisonnement humain et la conception d’interfaces. Les problématiques d’innovation ? Avec 10 ans de CNRS, le défit est relevé.

Fondatrice d’Intuitive World en 2007, elle observe que l’ergonomie d’interface est toujours mal comprise et mal employée. Elle dépose la marque Design Pensé® et ouvre le blog L’ergonomie d’interface pour Design Pensé® pour vulgariser le métier et normer une méthodologie efficace et rentable. Elle assure la plupart des missions de consulting mais aussi la direction opérationnelle, la veille et des conférences.

Et Risvan Asif

image001

Risvan est un jeune designer de 25 ans passionné par les interfaces et les enjeux liés aux nouveaux comportements utilisateurs.

 Diplômé d’un Master en conception d’interface il a du, à l’obtention de son diplôme , définir précisément l’intitulé de son profil afin de cibler ses recherches. Webdesigner ? Designer interactif ? UX designer ?

 Il a eu l’occasion d’évoluer au sein de différents environnements : Agence web, start-up, éditeur de logiciel, il est aujourd’hui freelance en mission pour un grand compte du secteur bancaire.