Outiller l’observation des usages : watch and learn !

Cet atelier a pour objectif de vous faire découvrir une nouvelle façon d’appréhender les usages des utilisateurs, à travers l’analyse des comportements utilisateur et des données physiologiques.

Pour favoriser l’expérience utilisateur, les tests utilisateurs sont l’un des moyens les plus utilisés. Toutefois, les tests utilisateurs peuvent être complétés et instrumentés. D’une part, par l’analyse fine des comportements utilisateurs, et d’autre part grâce à l’analyse des données physiologiques.

Les aspects physiologiques et l’analyse fine des comportements ouvrent ainsi de nouvelles perspectives, que ce soit dans la recherche ou dans la conception et l’évaluation.

Nous vous présenterons ainsi l’analyse des comportements outillée en ergonomie et l’analyse de mesures physiologiques, particulièrement de la mesure de conductivité électrodermale. Comment utiliser ces analyses ? Quel intérêt pour la pratique de l’ergonome et pour l’expérience utilisateur ?

Deux logiciels vous seront présentés en deuxième partie de l’atelier : CAPTIV (TEA) et The Observer (Noldus).

TEA et Noldus feront une démonstration à tour de rôle de leurs logiciels respectifs (Captiv et The Observer XT) pour vous faire découvrir concrètement différentes manières de recueil et d’analyse des usages.

Présenté par Jordan Solt

Je suis doctorant en ergonomie au sein de l’Université de Lorraine. J’étudie les stratégies de recherche d’information en navigation urbaine et à l’utilisation des environnements virtuels à but formateur.

et Julie Giraudon

Je suis ergonome en Ingénierie des Facteurs Humains et actuellement en doctorat à l’Université de Lorraine où je travaille sur l’évaluation ergonomique d’outils immersifs dédiés au design collaboratif. Je suis engagée dans l’association  FLUPA depuis 2012 dont je suis actuellement Vice-Présidente.

Les technologies du sensoriel pour caractériser l’expérience utilisateur

Sur des marchés mondialisés ultra-concurrentiels, l’utilisation des technologies du sensoriel comme outil de différenciation est un moyen pertinent de mettre l’homme au centre du processus d’innovation pour gagner en compétitivité.

Le CERTESENS développe différents outils comme des référentiels sensoriels et permet à la fois aux chercheurs et aux industriels d’amorcer leurs réflexions et conceptions en intégrant la sensation provoquée par l’impact des matières sur les utilisateurs.

Découvrez ces outils au service de votre innovation sensorielle et d’une meilleure expérience utilisateur!

Présenté par Justine Dubourg

Photo Justine

Justine Dubourg, est spécialiste des matériaux. Elle est diplômée d’un master en design global option management de l’innovation et du design industriel (ENSGSI Nancy). Elle partage son temps entre le CERTESENS où elle est chargée du développement de Mat&Sens (la matériauthèque sensorielle)  et un poste de chargée de projets recherche et innovation à l’agence RCP Design Global.

et Alexandra Despres

Photo Alexandra

Alexandra DESPRES est diplômée d’un master en arômes alimentaires (ISIPCA) et d’une maîtrise « Sensoriel et Innovation » (Université de Tours). Suite à 10 ans d’expérience en recherche et développement au sein d’une PME de la région Centre, elle a intégré la plateforme Certesens en avril 2014 en tant que responsable de son développement.

Le CERTESENS, Centre d’Etudes et de Recherches sur les TEchnologies du SENSoriel est une structure mixte privée/ publique, fondée grâce au partenariat entre l’université François Rabelais de Tours et 3 PME locales : RCP Design Global (agence de design spécialisée dans le design sensoriel), SpinControl (laboratoire de test d’efficacité cosmétique) et CQFDgustation (cabinet d’expertise sur le goût et la dégustation).

Grace à l’expertise sensorielle complémentaire des différents fondateurs, ce centre d’études et de recherches, unique en France, permet aux chercheurs et industriels d’aborder la thématique du sensoriel comme vecteur d’innovation et de différenciation à travers diverses prestations et recherches.

www.certesens.univ-tours.fr 

L’UX dans les nouvelles formes d’économie, l’économie circulaire

Nos modèles de production actuels, directement hérités des 1ère et 2ème révolutions industrielles, montrent aujourd’hui leurs limites et leurs imperfections dans une économie de marché globalisée. En particulier, on observe un épuisement des ressources naturelles face à la croissance à deux chiffres des pays émergeants venant s’ajouter à celle Etats-Unis et de l’Europe.

Ainsi, de nouvelles formes d’économie telles que l’économie circulaire, jusqu’ici abordées sur un plan purement théorique, viennent proposer des alternatives crédibles. Regénérative par nature, favorisant la réduction des gaspillages, l’économie circulaire induit aussi de nouveaux modes de consommation et d’usage. Louer des vêtements plutôt que les acheter puis s’en débarrasser ? « Lease-A-Jean » et « Patagonia » proposent aujourd’hui cela. Fabriquer sa lessive soi-même en ajoutant l’eau à son domicile afin de réduire de 95% le packaging produit ? « Splosh » vous y invite déjà.

Si l’UX a un rôle à jouer sur la définition de nouveaux usages, tout l’enjeu sera de créer un produit attractif et de proposer une expérience de consommation aboutie. Dans le cas contraire, les risques de rejet de ces nouveaux usages sont grands, indépendamment de la validité du modèle économique et technique sur lequel ils reposent. Aussi, l’UX Designer aura un rôle prépondérant à jouer sur les projets innovants basés sur ce nouveau paradigme.

En considérant que l’UX va devoir s’adapter voire se réinventer très régulièrement pour suivre les évolutions rapides des modèles économiques et des exigences sociétales , nous vous  proposons d’explorer l’axe de de l’économie circulaire, en tant qu’approche systémique et nouvel écosystème industriel, et nous nous attacherons à mettre en évidence le rôle clé que doit tenir l’Expérience Utilisateur dans la réussite de produits et services conçus selon ce nouveau modèle d’économie.

Présenté par

Lionel Fleury

Photo Lionel Fleury

Lionel  Fleury  possède une très grande expérience dans  la définition de stratégies efficaces pour mener au succès des solutions innovantes, en  appréhendant notamment toutes les problématiques de conception liées aux  aspects facteurs humains.

Il intervient en tant qu’expert durant de nombreuses années auprès de projets de grande envergure du secteur aéronautique, pour le compte de Thales Avionics, EADS ou encore du Centre d’Etudes de la Navigation Aérienne. Il conduit les phases d’analyse des besoins opérationnels en situation, de définition de campagnes de tests sur simulateur, afin d’orienter les choix de solutions et de réalisation de spécifications en collaboration avec les équipes de conception.

Puis dans l’industrie, il apporte aux directions de projet un éclairage nouveau sur  la définition des solutions,  afin d’intégrer les aspects design et marketing sur les interfaces de produits hardware et  software  (leaders mondiaux sur leurs secteurs). Il met à profit son expertise dans la mise en oeuvre de retour d’expérience spécifique sur l’utilisation  des outils, permettant d’obtenir auprès des clients une image fiable de l’état du produit par rapport au marché et aux objectifs business.

Gérant actuellement plusieurs sociétés, il met en place avec succès une approche dite de Business User Experience. Les produits sont conçus selon une approche  itérative et évoluent très rapidement vers un modèle économique viable grâce à une connaissance pointue des typologies clients et de leurs façons de consommer. La gestion de l’image, marques et valeurs de l’entreprise demeure au cœur de son approche.

Lionel possède une formation initiale d’ingénieur en sciences humaines et sécurité industrielle complétée par une spécialisation en sciences cognitives.

L’UX sans papier, ou comment faire de l’UX sans documentation

Dans l’environnement constamment changeant des nouvelles technologies, les designers UX doivent souvent pouvoir communiquer leurs connaissances par d’autres voies que des documents longs à préparer ou trop spécialisés.  Quelles autres outils et techniques sont à notre disposition ? Dans quel contexte peut-on les utiliser ?

Présenté par

Sophie Henry

Photo Sophie Henry

Sophie a près de 20 ans d’expertise en design UX, en particulier dans les milieux des services financiers et de la technologie.  Elle s’intéresse spécialement à l’adaptation et l’implémentation de stratégies UX au sein d’une équipe, que ce soit dans le cadre d’une start-up ou d’une large entreprise.  Sophie exerce aux Etats-Unis depuis plus de 16 ans et est Directrice UX à Comrade (agence de stratégie et design digital) depuis 4 ans.

Des « companions » apps – Le design mobile au service de nos activités quotidiennes

Le mot « compagnon » signifie à l’origine « celui avec qui l’on partage le pain ». C’est une personne (ou un animal) qui partage vos joies, vos peines, vos occupations, qui vous suit lors de vos voyages. Notre smartphone est à ce titre un compagnon.

Lors de cette présentation, je souhaite aborder le design d’application mobile, sous l’angle du soutien à une activité réelle (par réelle j’entend “en dehors de l’écran”.
Il s’agira de différencier les apps qui nous absorbent et demandent toute notre attention, à celles que nous utilisons pendant que nous accomplissons une autre tâche, et qui nous aide à l’accomplir.
Enfin, je donnerai 3 grands principes pour concevoir de telles applications.

Présenté par

Marwan Achmar

Photo Marwan Achmar

Plus de 8 ans d’expérience dans le design d’applications web et mobile, je me suis lancé dans l’UX par la passion de l’utilité, avec juste ce qu’il faut de futilités.

Sans expérience d’orateur public, en dehors des quelques soutenances de mémoires, j’écrit (en anglais en français) sur le thème de l’UX, en tant que méthodologie et processus, l’état d’esprit et la raison d’être du design.

Peut-être avez-vous vu passer sur vos flux :
« Pourquoi l’UX designer est-il si populaire ?« 
ou
« L’humour peut-il faire de nous de meilleurs designers ?« 

Contacté par Smashing Magazine à la suite de ces articles, je travaille actuellement à la rédaction d’un article pour leur rubrique UX.

Design émotionnel, d’un design universel vers un design humain

Engager, convaincre et fidéliser vos internautes avec une expérience utilisateur est un défi au quotidien ! Une ligne éditoriale, une mascotte, des fonctionnalités ou encore un effet sonore peuvent provoquer des réactions positives (ou pas) à votre interlocuteur. Cette présentation sur le « Design Emotionnel » a pour but d’aborder les différents domaines du design ou du marketing en décryptant les atouts de plusieurs cas concrets, de produits ou services web et mobile.

Présenté par

Jacinthe Busson

Photo Jacinthe Busson

Après des études en Arts Appliqués et en communication, mon parcours se tourne instinctivement vers le webdesign, plus particulièrement vers l’ergonomie et l’expérience utilisateur que je partage sur mon blog professionnel Ergophile.com. Après plusieurs expériences dans différentes agences web parisiennes, je rejoins Deezer, leader européen de musique à la demande, en tant que webdesigner puis Directrice Artistique. A présent, je me consacre à plein temps dans la réussite de ma société Kontest, une technologie innovante de création de jeux-concours multicanaux pour Facebook, web et mobile avec Sylvain Weber, ancien de Dailymotion et Google.

Pourquoi l’UX Design va s’éteindre en France, heureusement pour nous

L’histoire de l’arrivée du UX design en France décrit un mouvement rapide sur un terrain instable, peu de formation en place, peu d’existant.

Les inspirations se sont faites à partir d’outils Américains bien installés chez eux mais mal employés en France.

Pire, les clients, encore très mal initiés, pensent qu’avec une goutte de UX Design, ils vont réaliser un tour de magie.
C’est une approche encore trop outillée et en demi-mesure, demi-teinte.
Derrière les projets, on trouve des UX Designer essoufflés sur lesquels reposent toutes les responsabilités alors qu’on ne leur donne comme outil une charrette lorsqu’il aurait besoin d’une Ferrari.

Il faut changer les mentalités. Éduquer les clients. Rendre plus complète les formations dans lesquelles il n’y a toujours pas assez d’ergonomie cognitive.

Le métier se définit, s’éclaircit. L’imbrication du UX Designer dans le projet, avec les autres ressources, face à l’innovation, … cela va devenir plus fluide.

Pour devenir un ergonome designer, un designer d’expérience, … on vote, quel nom préférez-vous?
Une étiquette française pour métier adapté et efficace.

Présenté par

Leslie Matté

Photo Leslie Matté

Leslie est ergonome IHM depuis 14 ans. Diplômée d’un doctorat d’ergonomie cognitive, elle maîtrise le raisonnement humain et la conception d’interfaces. Les problématiques d’innovation ? Avec 10 ans de CNRS, le défit est relevé.

Fondatrice d’Intuitive World en 2007, elle observe que l’ergonomie d’interface est toujours mal comprise et mal employée. Elle dépose la marque Design Pensé® et ouvre le blog L’ergonomie d’interface pour Design Pensé® pour vulgariser le métier et normer une méthodologie efficace et rentable. Elle assure la plupart des missions de consulting mais aussi la direction opérationnelle, la veille et des conférences.

Et Risvan Asif

image001

Risvan est un jeune designer de 25 ans passionné par les interfaces et les enjeux liés aux nouveaux comportements utilisateurs.

 Diplômé d’un Master en conception d’interface il a du, à l’obtention de son diplôme , définir précisément l’intitulé de son profil afin de cibler ses recherches. Webdesigner ? Designer interactif ? UX designer ?

 Il a eu l’occasion d’évoluer au sein de différents environnements : Agence web, start-up, éditeur de logiciel, il est aujourd’hui freelance en mission pour un grand compte du secteur bancaire.

 

 

 

 

 

UX en équipe agile ou Lean : comment s’y prendre ?

S’inscrire dans le cadre des sprints agile, ou dans le flux d’expériences qui valident des hypothèses Lean Startup, ce n’est pas toujours évident quand on explore les problèmes des utilisateurs, ou bien que l’on veut créer un design autant innovant qu’approprié.

Je vais partager avec vous mon expérience de travail avec des équipes produit et development co-localisées ou distribuées, sur des projets de toutes taille, dans toutes les langues.

Entre trucs de coach et conseils pratiques pour donner une bonne place a l’UX quel que soit le procédé utilisé, je veux vous donner les outils qui m’ont permis de construire des relations harmonieuses et fructueuses et de dépasser les problèmes de toutes tailles que j’ai pu rencontrer.

Présenté par

Sophie Freiermuth

Photo Sophie Freiermuth

Architecte Experience Utilisateur basée à Londres, je pratique un design centré sur l’utilisateur depuis plus de 7 ans au sein d’agences et depuis 1 an à mon compte, pour des marques prestigieuses (Nike, Nokia, American Express, GlaxoSmithKline, Fiat, Volkswagen, Orange, etc). Je travaille au sein d’équipes inter-disciplinaires, et transfère mes compétences afin de générer un réel soucis des utilisateurs. Force de proposition des techniques agile (scrum, kanban) et Lean (y compris Lean Startup), j’interviens en tant que coach et consultant UX auprès d’équipes produit soucieuses de construire un produit réellement adapté au marché.


Je suis égalemment instructrice chez General Assembly, une start-up éducative, pour qui je donne le UX Design Bootcamp, une journée intense de découverte de l’expérience utilisateur.


Vous pouvez voir mes interventions:
« When all is going wrong, the UX practitioner can still save the day » à UX Cambridge 2012
« Agile and UX: a 360 view » à Agile Meetup London 2013
« Utilisateur, mon amour, ma migraine« , à Mix-IT 2012

Optimisation d’un outil de personnalisation BtoB pour une grande marque de distribution

Présentation de la refonte d’un outil de personnalisation en ligne de produits de bureau.

Il y quelques années, Lyreco, un des acteurs majeurs de la vente de matériel de bureau aux entreprises, mettait en service un outil de personnalisation destiné à ses clients. Mais l’outil, sans conception ergonomique adéquat, s’est avéré difficile à utiliser et a eu du mal à rencontrer son public.

Wexperience est intervenu en plaçant l’utilisateur au centre de sa réflexion. C’est le déroulement de ce projet que je viens raconter.

Présenté par

Olivier Sauvage

Photo Olivier Sauvage

Fondateur et dirigeant de Wexperience, agence d’ergonomie digitale : Youtube

Let’s sketch together !

Let’s sketch together, l’atelier qui vous apprendra à utiliser le combo papier/crayon comme vecteur de communication pour concevoir la meilleure UX de votre application.

Présenté par

Alvin Berthelot

Photo Alvin Berthelot

Collaborateur d’Ippon Technologies et membre au sein de l’association Agile Nantes, je suis à la recherche d’une « autre façon de travailler ». Façon, qui saura faire preuve de pragmatisme ayant pour objectif l’efficience collective, mais aussi l’accomplissement personnel.

Pour trouver cela, je ne refuse rien à ma curiosité, j’adore expérimenter, partager et échanger. Qui sait peut être avec vous ?